L'INTÉGRATION SCOLAIRE

Qu'est ce qu'une classe intégrée ?
Qu'est-ce qu'une ULIS ?
Les SEGPA et les EREA

Les transports spécialisés

Les auxiliaires à la vie scolaire
Que propose le CNED

Pour tous renseignements complémentaires, nous vous invitons à consulter le site de l'Inspection Académique : http://www.ia78.ac-versailles.fr - rubrique Adaptation Scolaire et Scolarisation des Elèves Handicapés (A.S.H.1) à l'adresse suivante : http://www.ia78.ac-versailles.fr/ash/ash_liste.asp?id_menu=2&id_site=14

Vous trouverez également de très nombreuses informations sur le site du Ministère de l'Education Nationale sur le lien suivant :
http://www.education.gouv.fr/cid207/la-scolarisation-des-eleves-handicapes.html

http://www.lecolepourtous.education.fr

Qu'est ce qu'une classe intégrée ?

C'est une classe composée de 6 à 12 enfants en situation de handicap ou d'inadaptation installée dans une école ordinaire. Elle favorise l'intégration sociale de l'enfant qui est en contact avec d'autres jeunes.

Quels sont les principaux services d'aide à l'intégration ?

Le C.A.M.S.P., le S.E.S.S.A.D, les CMPP, CMP, (voir définition plus haut), les praticiens libéraux, etc.

Comment fonctionne une classe intégrée ?

Elle est animée sous la responsabilité pédagogique d'un enseignant spécialisé plus un auxiliaire avec dans l'école l'intervention des personnels d'une structure médico-éducative (selon convention). En fonction des P.I.I.S (Projet Individualisé d'Intégration Scolaire) une intégration est possible pour certaines activités dans des classes ordinaires. Partage des temps communs avec les autres enfants de l'école pour les repas, les récréations, les interclasses ainsi que dans certains ateliers.

Qui oriente vers une classe intégrée ?

La décision est prise par l'équipe de suivi de la scolarisation ainsi que par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Qu'est-ce qu'une classe d'intégration scolaire (C.L.I.S.) ?

Les classes d'intégration scolaire (CLIS) permettent l'accueil dans une école primaire ordinaire d'un petit groupe d'enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap.

Il existe quatre catégories de CLIS destinées à accueillir des enfants atteints d'un handicap mental (CLIS 1), d'un handicap auditif (CLIS 2), d'un handicap visuel (CLIS 3) ou d'un handicap moteur (CLIS 4).

Les CLIS accueillent des enfants dont le handicap ne permet pas d'envisager une intégration individuelle continue dans une classe ordinaire mais pouvant bénéficier, dans le cadre d'une école, d'une forme ajustée d'intégration : enseignement adapté au sein de la CLIS, participation aux actions pédagogiques prévues dans le projet collectif de l'école, partage de nombreuses activités avec les autres écoliers.

Dans la plupart des écoles possédant une CLIS, un ou plusieurs aide éducateurs interviennent dans le cadre collectif de l'action pédagogique.
Parfois, pour une partie de leur temps, ils peuvent jouer un rôle d'auxiliaire d'intégration scolaire, appelé désormais auxiliaire de vie scolaire (A.V.S.), pour une action auprès d'un enfant individuellement associée à un SESSAD, pour une action de soins ou éducative dans les locaux scolaires et selon convention.
Dans tous les cas, ces interventions se font sous la responsabilité de l'enseignant de la CLIS et du Directeur de l'école.

Dans les CLIS et les UPI les enseignants sont du personnel de l'Education Nationale sous l'autorité du Chef d'Etablissement ou de l'Inspecteur de l'Education Nationale.

Conseil : chaque CLIS repose sur un projet pédagogique spécifique. Renseignez-vous auprès du Directeur de l'école pour voir s'il correspond bien à la situation de chaque enfant.

Haut de page

Qu'est-ce qu'une ULIS ?

A partir du 1er septembre 2010 , le dispositif collectif en collège et lycée pour élèves en situation de handicap ou de maladies invalidantes, s'appelle désormais ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) .

Ce dispositif permet de favoriser la construction du parcours de formation et d'orientation de l'élève handicapé. C'est un dispositif en milieu ordinaire, avec une organisation pédagogique adaptée, basée sur le PPS (projet personnalisé de scolarisation) de l'élève. Il comprend un volet dénommé projet personnel d'orientation (PPO).

Un coordonnateur dans chaque ULIS est responsable de cette organisation, en lien avec l'ESS (équipe de suivi de scolarisation).

 

Le dispositif concerne les :
- TFC : troubles des fonctions cognitives ou mentales (dont les troubles spécifiques du langage écrit et de la parole) ;
- TED : troubles envahissants du développement (dont l'autisme) ;
- TFM : troubles des fonctions motrices (dont les troubles dyspraxiques) ;
- TFA : troubles de la fonction auditive ;
- TFV : troubles de la fonction visuelle ;
- TMA : troubles multiples associés (plurihandicap ou maladie invalidante) .

Les élèves sont scolarisés dans une classe ordinaire, en fonction du niveau de scolarité prévu dans leur PPS, sauf si les objectifs d'apprentissage de ce PPS nécessitent un regroupement.

Il est souhaitable que les élèves soient au nombre de dix maximum. Au collège, ils possèdent un livret personnalisé de compétences (LPC). Celui-ci comporte les compétences du socle commun de connaissances et de compétences, validées tout au long du parcours.

Dès la 5e, ces élèves bénéficient d'activités ajustées à leurs besoins spécifiques dans le cadre du PDMF (parcours de découverte des métiers et des formations) et des entretiens personnalisés d'orientation en classe de 3e.

Ceux dont le PPS ne prévoit pas l'accès au diplôme national du brevet (DNB) peuvent passer le CFG (certificat de formation générale).

Si le PPS prévoit l'accès à une formation professionnelle qualifiante après le collège, la découverte d'activités professionnelles peut se faire dans le cadre de stages en entreprises, ou d'une SEGPA ou d'un établissement médico-social (IME-IMPro).

L'inscription dans une ULIS a lieu uniquement sur décision de la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées).

Conseil : ne pas attendre la fin de la scolarité en CLIS pour se renseigner sur l'existence des ULIS et préparer l'orientation vers cette structure.

Pour plus d'informations vous pouvez consulter la Circulaire n° 2010-088 - 18.06.2010 BO n° 28 du 15.07.2010

Haut de page



Les SEGPA et les EREA

Adaptation Scolaire et Scolarisation des Elèves Handicapés (A.S.H.2).

La circonscription A.S.H.2 prend en charge la problématique de l'adaptation scolaire qui concerne plus particulièrement les élèves en difficulté où en échec scolaire. Les élèves en grande difficulté scolaire fréquentent les SEGPA et les EREA. Sur le site de l'Inspection Académique, tous les renseignements sont apportés sur le lien suivant : http://www.ia78.ac-versailles.fr/ash2/ash2.asp?id_menu=2&id_site=15

Qui oriente ?

L'équipe de suivi de la scolarisation et si recours, la C.D.A.P.H.

Quelle scolarisation pendant les périodes d'hospitalisation et de convalescence ?

Un "projet d'accueil individualisé" permet de définir les adaptations nécessaires (aménagement d'horaires, dispense de certaines activités, organisation des soins, etc.). Il est rédigé en concertation avec le médecin de l'Éducation Nationale.

Conseil : se renseigner auprès de chaque inspection académique sur les conditions d'organisation du dispositif d'assistance pédagogique à domicile. Pour certaines maladies chroniques ou invalidantes, les familles peuvent saisir la CDAPH ( afin de s'informer sur leurs droits et bénéficier de l'allocation d'éducation spéciale (AES).

L'élève handicapé peut-il bénéficier d'un transport spécialisé
pour les trajets entre la maison et l'établissement scolaire ?

Pour les élèves handicapés qui présentent un taux d'incapacité égal ou supérieur à 50%, un transport collectif adapté peut être mis en place pour la durée de l'année scolaire. C'est la CDAPH qui, au vu du dossier de l'enfant, apprécie l'importance de l'incapacité en s'appuyant sur un "guide-barème" réglementaire. Chaque élève handicapé, lorsqu'il remplit ces conditions, bénéficie d'un transport aller et retour par jour de classe.

Si la famille assure elle-même le transport de l'élève handicapé, elle peut bénéficier d'une indemnisation par les services du Conseil Général sous réserve des mêmes conditions.

Conseil : si l'enfant ou l'adolescent peut emprunter un moyen de transport en commun, encouragez-le dans ce sens. Ce sera une expérience positive d'intégration qui contribuera à sa prise d'autonomie.

Haut de page


Quelle aide peuvent apporter les auxiliaires à la vie scolaire
(A.V.S. anciennement A.I.S.) ?

Il apparaît que certains élèves sévèrement handicapés ont besoins pour poursuivre leur parcours scolaire d'être accompagnés individuellement pour réaliser certains gestes, certaines tâches de la vie quotidienne à l'école, au collège ou au lycée.

Dans les structures d'intégration scolaire (CLIS ou UPI), l'hétérogénéité des groupes et la complexité des actions pédagogiques et éducatives nécessaires à la réussite des projets d'intégration rendent souhaitable auprès des enseignants la présence d'un autre adulte susceptible de leur apporter une aide.

Ce sont les fonctions des auxiliaires à la vie scolaire = aide éducateurs

Leur action, très bénéfique, s'inscrit dans le cadre des projets d'intégration qui précisent les tâches qui leur sont confiées et leur mode de collaboration avec les enseignants et les autres personnels spécialisés.

Lorsqu'il s'agit d'une situation d'intégration individuelle, il est indispensable, et quelle que soit la forme de l'intégration, que ce soit la commission d'éducation spéciale, qui définit le projet d'intégration, qui évalue les besoins d'accompagnement de l'élève et qui préconise l'intervention de l'auxiliaire.

Conseil : Pour connaître les possibilités de recourir à l'aide d'une auxiliaire à la vie scolaire, adressez-vous à l'équipe de suivi de scolarisation ou à l'inspection académique de votre département ( service chargé de l'adaptation et de l'intégration scolaire (AIS ).

Haut de page

Que propose le CNED pour la scolarisation des élèves handicapés ?

Le Centre National d'enseignement à distance (CNED) est un établissement public qui s'efforce de proposer, par divers moyens, une formation scolaire et professionnelle à tous les élèves qui ne peuvent fréquenter physiquement un établissement scolaire.

Par ailleurs, l'intégration scolaire d'un élève handicapé dans un établissement ordinaire peut être envisagée à temps partiel, afin de permettre à l'enfant ou à l'adolescent de continuer à bénéficier des soins et rééducations nécessaires.
Dans ce cas, l'élève peut être inscrit au CNED pour recevoir par correspondance les enseignements qu'il ne peut pas suivre en classe.
L'élève inscrit au CNED peut bénéficier à son domicile de l'aide pédagogique d'un enseignant rémunéré par le CNED. (pôle handicap du CNED).

Conseil : s'adresser au CNED, Téléport 4 - BP 200 - 86950 FUTUROSCOPE
Tel : 05 49 49 94 94,
Fax : 05 49 49 96 96,
Site internet : http:/www.cned.fr


Haut de page

  
 
 
 

Bonnes adresses
Soins spécialisés
M.D.P.H
Spécial Yvelines